Mélodies Françaises à Thèmes

Catalogue de mélodies françaises par thèmes. Aide au programme de concerts.

Les Poèmes

Poèmes et Textes

Cliquez sur une lettre ou une diphtongue pour accéder au premier vers du poème ou première phrase du texte, puis cliquez sur un compositeur

Sommaire

A     Ah     Au
B
C     Ca     Ch     Co
D     De
E
F
G
H
I
J     Je
L     La     Le     Les
M
N
O
P
Q
R
S
T
U     Une
V

A
À la jeune et vive l’alouette Vaucorbeil
À Paris, tout près de Montrouge (Chaperon rouge) (E.André) Lacome
À peau de prune et chair de pêche (Poème du Brugnon) (T.Klingsor) Migot
À quoi bon entendre les oiseaux des bois (V.Hugo) Plusieurs compositeurs
À Séville, belle Señoras Massenet
À tout jamais nos deux cœurs vont s’unir (Invocation) (G.Esclavy) Esclavy
À travers la forêt de folles arabesques (T.Gautier) Bruneau
Abeille si jolie (C.Malan) Bret
Abi Abirounère Qui que tu n’étais don ? (Rat) (L.Fargue) Satie
Agite, bon cheval, ta crinière fuyante (S.Prudhomme) Duparc
Ah
Ah ! Le Soleil pâlissant colore peu les choses (Rêverie) (C.Blanc Lachau) Esclavy
Ah ! Petit démon (A. de Châtillon) Chabrier
Ah ! Que la plaine est embaumée ! (E.Guinand) Godard
Ah ! Que nous t’estimons heureuse (À la cigale) (P.Ronsard) Emmanuel
Ah ! Quel dommage ! La lune fond (La Lune) (M.Carême) Chevereau
Ah, fuyez à présent, malheureuses pensées (J.Moréas) Gaubert
Ah! Savez-vous comment le marabout s’endort (Nino) Rosenthal
Ah! Savez-vous pourquoi, ma tante (L’éléphant) (Nino) Rosenthal
Ainsi qu’une jeune beauté (Ossian) Saint-Saëns
Allons ! houp ! houp ! polichinelle (Le Polichinelle) (M.Carême) di Vito-Delvaux
Allons ! ma poupée, il est l’heure (Le coucher) (D.Flachat) Planel
Ane ou vache coq ou cheval (Chagall) (P.Eluard) Poulenc
Apprendre n’est pas un pensum (A-lbum) (R.Radiguet) Auric
Après le beau temps (M.Carême) Coulomb
Araignée du matin qui court (A.Puget) Arrieu
Au
Au ciel, en d’immenses vergers (M.Carême) Milhaud
Au fond des bois (Berceuse) (M.Carême) Absil
Au fond du parc, dans une ombre indécise (T.Gautier) Bruneau
Au jardin de mon coeur il s’ouvre des pervenches (A.Mayrargues) Leroux
Au Luxembourg souvent, lorsque dans les allées (T.Gautier) Bruneau
Au matin se sont rassemblés (J.Richepin) Pierné
Au milieu du jardin la fleur que je désire (J.Moréas) Bréville (Fleurs)Respighi
Au pays de Papouasie (Poète) (L.Fargue) Satie
Au point du jour par ta rosée Massé
Au sein du désert enflammé (L’Oasis) (A.Alexandre) Fourdrain
Automne au ciel brumeux, aux horizons navrants (A.Silvestre) Fauré
Autour du vieux chêne qui penche (Le nid) (A. Quételart) Gounod
Autrefois la jeune Annette (Léonard) Godard
Autrefois le rat des villes (La Fontaine) Plusieurs compositeurs
Aux rayons du couchant, le long de cette ornière (J.Moréas) BrévilleHahn
Aux vitraux diaprés des sombres basiliques (T.gautier) Paladilhe
Avant que le froid glacé les ruisseaux (Octobre) (F.Coppée) Hüe
Avec ses quatre dromadaire (Apollinaire) Poulenc
Avril sourit, déjà plus douces me retiennent (J.Moréas) BrévilleGaubert
Avril, l’honneur des bois (R.Belleau) Godard
B
Ba, be, bi, bo, bu, bé (M.Carême) Poulenc
Bateau debout bateau hagard (B-ateau) (R.Radiguet) Auric
Beau papillon près du sol (RM.Rilke) Milhaud
Bel aubépin, verdissant (P.Ronsard) LadmiraultLeguerneyRivier
Belle lune d’argent, j’aime à te voir briller (J.Moréas) GaubertHahn
Belle, vivant tes jours filés par ton destin (Rose) (J.Moréas) Bréville
Belles frileuses qui sont nées (P.Collin) Massenet
Bientôt l’île bleue et joyeuse (La mort de l’amour) (M.Bouchor) Chausson
Bonjour, bonjour les fauvettes (E. Adenis) Hüe
Bourdonne légère abeille (A.Chatillon) Godard
C
C’est au temps de la chrysanthème (A.Silvestre) Plusieurs compositeurs
C’est l’Eté, l’oiseau dans le liere (L’Été) (E.Cruck) Esclavy
C’est l’heure exquise et matinale (F.Coppée) Plusieurs compositeurs
C’est l’heure où, las d’errer (Le grillon) (J.Renard) Ravel
C’est l’histoire d’une poire (Chanson de la poire) (R.Morax) Honegger
C’est la bossue de ma cour (La pintade) (J.Renard) Ravel
C’est là que cent longues allées (Les bois) (J.Racine) Leguerney
C’est le vilain monsieur de la maison voisine (Le petit chat) (Nino) Rosenthal
C’est un autre. Un marin rugueux l’avait porté (St.Léger) Durey
C’est un mystère que la Nuit (G.Audigier) Saint-Saëns
C’est un petit canard (M.Carême) ChailleySchmitt
C’est un vieil orgu’ de barbarie (L’orgue de barbarie) (Nino) Rosenthal
C’était une souris qui venait d’Angleterre (La souris d’Angleterre) (Nino) Rosenthal
C’était, dans la nuit brune (A.Musset) Plusieurs compositeurs
Ca
Ça n’a pas mordu, ce soir (Le martin-pêcheur) (J.Renard) Ravel
Carnaval ! Joyeux Carnaval ! (Carnaval) (A.Alexandre) Fourdrain
Ce n’est pas ta beauté qui m’attire (S. Poirson) Massenet
Ce n’est plus le rêveur lunaire du vieil air (P.Verlaine) Coulomb
Ce ne sont pas des flocons de neige blanche (Les Mouettes) (A.Alexandre) Fourdrain
Ce sont des feuilles mortes (M.Carême) Milhaud
Certain poisson volant, mécontent de son sort (Florian) Vellones
Certain rat, dans une cuisine (Chanson du rat) (G.de Nerval) Berlioz
Cette Harpe chérie, à te chanter fidèle (T.Gounet) Berlioz
Ceux qui vont pêcher en lointaine Islande (Marins d’Islande) (A.Alexandre) Fourdrain
Ch
Chacun son tour, les animaux (J.Supervielle) Milhaud
Chante, petite Cigale (P.Aubanel) Paladilhe
Chantez tout à votre loisir (M.Legrand) Massenet
Chantons, voici le temps des roses! (C.Roy) Gounod
Charmée… Oh ! Pauvre fille ! (P.Eluard) Sauguet
Chat, chat, chat (La chanson du chat) (T.Klingsor) Absil
Cher petit ruisseau (P.Mathieu) Godard
Chères fleurs, ne vous fiez point (M.Legrand) Massenet
Cheval seul, cheval perdu (P.Eluard) Sauguet
Chien chaud, Tout entier dans la voix (P.Eluard) Sauguet
Co
Cocorico, le coq chante (Aurore) (Florian) Massenet
Comme chacun sait l’hirondelle (H-irondelle) (R.Radiguet) Auric
Comme des perles précieuses (Nocturne) (A.Mesureur) Esclavy
Comme elle avait dormi cent ans (A.Alexandre) FourdrainLacome
Comme on voit sur la branche au mois de Mai la rose (Offrande) (P.Ronsard) Leroux
Comme un rideau sous la blancheur (Crépuscule) (Florian) Massenet
Comme un vol clair de papillons (J.Benedict) Hüe
Comment, disaient-ils, avec nos nacelles (Guitare) (V.Hugo) Bizet
Compagne de l’ether, indolente fumée (J.Moréas) Hahn
Connaissez-vous la blanche tombe (T.Gautier) Plusieurs compositeursPaladhile
Connaissez-vous la fleur des champs (R.Harel) Godard
Connaissiez-vous mon hirondelle ? (A.Capon) Pierné
Coulez, coulez gouttes fines (Y.Tourguenef) Viardot
Coupez le myrte blanc aux bocages d’Athènes (J.Moréas) Bréville
D
D’un gradin d’or (Tryptique/Fleurs) (A.Rimbaud) di Vito-Delvaux
Dans l’air s’en vont les ailes (T.de Banville) Hahn
Dans l’aube, pendue au cytise (Dans l’Aube) (M.Carême) Chevereau
Dans la forêt chauve et rouillée (T.Gautier) Chausson
Dans la lumière éclatante d’automne (P.Claudel) Milhaud
Dans le cèdre, des colombes (F.Toussaint) Aubert
Dans le ciel est dressé le chêne séculaire (J.Moréas) Hahn
Dans le creux d’un vallon une fleur délaissée (R.Harel) Godard
Dans le jardin de ma grand’mère (Le rosier) (M.Spenner) Gounod
Dans le jardin multicolore (J.Benedict) Hüe
Dans le jeune et frais cimetière (J.Moréas) Gaubert
Dans le petit cimetière autour de l’église (C.Mendès) Pierné
Dans le vent et dans le flot (Chanson des sirènes) (R.Morax) Honegger
Dans ma cervelle se promène (Le Chat I) (C.Baudelaire) Sauguet
Dans ton cœur dort un clair de lune (J.Lahor) Duparc
Dans un sommeil que charmait ton image (R.Bussine) FauréJongen
Dans un vieux square où l’océan (Spleen) (L.Fargue) Satie
Dans Venise la rouge (A.Musset) Gounod
Dans vos viviers, dans vos étangs (Carpe) (Apollinaire) Poulenc
Danse avec nous dans le bel Océan (Berceuse de la sirène) (R.Morax) Honegger
De
Dauphins, vous jouez dans la mer (Apollinaire) Poulenc
De ce tardif avril, rameaux, verte lumière (J.Moréas) Bréville
De jour merci de nuit prends garde (Gris) (P.Eluard) Poulenc
De sa fourrure blonde et brune (Le Chat II) (C.Baudelaire) Sauguet
Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne (V.Hugo) Godard
Depuis que j’ai vu la plus belle Godard
Des cimes brouillées Sortent de la brume (Novembre) (M.Carême) Chevereau
Des plus vives couleurs de sa palette (Fleurs de paravent) (A.Alexandre) Fourdrain
Dès que la nuit monte au ciel (Roses dans la nuit) (P.Louÿs) Dupré
Deux ancolies se balançaient sur la colline (F.Jammes) L.Boulanger
Deux cents cinquante grammes de raisins… (Plum Pudding) (E.dumont) Bernstein
Deux heures après diner (P.Claudel) Honegger
Dimanche le ciel est beau (La truite) (T.Klingsor) Migot
Dis maman, Pourquoi n’a t’il pas de roulettes (L’Éléphant) (M.Carême) Absil
Dis-moi le secret (Marguerite) (A.Guichon) Bret
Dis-moi, gentille abeille (E.Cabrol) Widor
Dites, la jeune belle ! (T.Gautier) Bruneau
Donc vous allez fleurir encor (J.Moréas) BrévilleHahn
Dors entre mes bras Wagner
Doux ver luisant (M.Carême) Coulomb
Doux virtuose au coeur tendre (J.Boulmier) Viardot
Du soleil sur le dos, du soleil sur le ventre (P.Eluard) Sauguet
E
Eau printanière, pluie harmonieuse et douce (J.Moréas) BrévilleHahn
Eau qui se presse, qui court, eau oublieuse (Eau qui se presse) (RM.Rilke) Durey
Elle dormait depuis cent ans (M.Carême) Milhaud
Elle me dit : Quelque chose Me tourmente (V.Hugo) Plusieurs compositeurs
Elles ont une âme Les roses (S.Quentin) Buxeuil
Emporte-moi, mon cerf-volant ! (Le Cerf-volant) (M.Carême) Absil
En cet après-midi si lourd (J.Moréas) Bréville
En hiver, Quand la bûche chante (D.Thaly) Le Flem
En regardant ces belles fleurs (C.d’Orléans) Plusieurs compositeurs
Encor sur le pavé sonne mon pas nocturne (J.Moréas) Hahn
Entoure ce citron de blanc d’œuf informe (Picasso) (P.Eluard) Poulenc
Entre le lièvre et la tortue (C.Sanglier) Schmitt
Est-ce vraiment par goût (Le kangourou) (J.Sasse) Absil
Et le cheval longea ma page (Cheval) (M.Carême) Coulomb
Et vous m’apporterez des fleurs (Le bouquet) (R.Gérard) Mazelier
Étoile qui descend vers la verte colline (A.Musset) Hahn
F
Fido, Fido, le chien Fido (Nino) Rosenthal
Fleurs des bois et des prairies (C.Ligny) Gounod
Fleurs jolies Des prairies (M.Thieulan) Dassier
Fleurs nostalgiques, dernier chant (les lotus) (E.Cottinet) Pillois
Forêt profonde… Il fait si sombre… (P.Claudel) Honegger
Fuyant un chat, un jeune rat s’était sauvé (Le Chat) (F.Bodson) Di Vito-Delvaux

G
Gai papillon, papillon d’or (A.Alexandre) Fourdrain
Grand bal dans la forêt ce soir (E-scarpin) (R.Radiguet) Auric
Grillon solitaire, Voix qui sors de terre (Le grillon) (Lamartine) Bizet

H
Hélas ! ma sœur, bête bête (P.Eluard) Sauguet
Heureux qui meurt ici (J.Richepin) Fauré
Hier vous m’avez offert, ô femme (J.Gaillard) Flégier
Hippopotame, hippopotame (J.Sasse) Absil
I
Il a neigé des fleurs cette nuit (J.Benedict) Hüe
Il brille, le sauvage Été (L’Été) (T.de Banville) Koechlin
Il disparaît… Où peut-il être ?(P. de Costal) Bonis
Il est une bébête (Chat) (L.Fargue) Satie
Il était un’ fois un Roi et un’ Reine (La belle) (E.André) FourdrainLacome
Il était un’ fois un Roi et un’ Reine (Peau d’Âne) (E.André) FourdrainLacome
Il était une fillette (Cendrillon) (E.André) Lacome
Il était une fois un homme (Barbe-Bleue) (E.André) Lacome
Il était une fois un pauvre bûcheron (Les souhaits) (E.André) Lacome
Il était une petite pie (L.Hirtz) Auric
Il glisse sur le bassin, comme un traîneau blanc (Le cygne) (J.Renard) Ravel
Il pleure dans mon coeur (P.Verlaine) Plusieurs compositeursFauré
Il pleut des pétales de fleurs (A.Samain) Plusieurs compositeurs
Il pleut gaîment dans la clarté (Pluie d’été) (M.Carême) ChailleyChevereau
Il pleut, il vente, il grèle (Le petit oiseau) (A.Catelin) Millet
Il prit un reste de brouillard (M.Carême) Milhaud
Il va sûrement se marier aujourd’hui (Le paon) (J.Renard) Ravel
Il y avait une pomme (La pomme et l’escargot) (C.Vildrac) Milhaud
Ils étaient trois petits chats blancs (J.Lorrain) Pierné
Ils vont les petits canards (R.Gérard) Chabrier
Incertitude, O mes délices (L’écrevisse) (Apollinaire) Poulenc
Insondable et plein de mystère (E.Grenier) Paladilhe
Irrémédiable vie (Villon) (P.Eluard) Poulenc
J
J’ai cueilli ce brin de bruyère (G.Apollinaire) Plusieurs compositeurs
J’ai cueilli cette fleur de thym (G.Boutelleau) H.Fontenailles
J’ai dit au ramier : – Pars et va quand même (F.Coppée) Delibes
J’ai embrassé l’aube d’été (Tryptique/Aube) (A.Rimbaud) di Vito-Delvaux
J’ai fait ce rêve, ô ma chérie (A.Theuriet) Lalo
J’ai laissé de mon sein de neige (T.Gautier) Pierné
J’ai rencontré trois escargots (Trois escargots) (M.Carême) Coulomb
J’ai trouvé ce bouquet de fleurettes fanées (P.gravollet) Marty
J’ai voulu ce matin te rapporter des roses (M.Valmore) Plusieurs compositeurs
J’aime à voler tout là-haut, balancé (La balançoire) (M.Léna) Hahn
J’aime à vous voir en vos cadres ovales (T.gautier) Paladilhe
J’aime dans les jardins au printemps (L. Even) Hervé R.
J’aime le son du Cor, le soir, au fond des bois (de Vigny) Flégier
J’aime sous la feuillée Godard
J’avais le plus joli de tous les bengalis (Le bengali) (Nino) Rosenthal
J’entends l’innocente musique (Musique champêtre) (J.Racine) Leguerney
Je
Je dirai la Rose aux plis gracieux (Leconte de Lisle) Fauré
Je m’étais endormi et je faisais un rêve (F.Toussaint) Aubert
Je n’entends que le bruit de la rive et de l’eau (S.Prudhomme) Hahn
Je ne dis que ce qui est doux (Ce qui est doux) (M.Carême) di Vito-Delvaux
Je ne veux qu’une seule leçon, c’est la tienne (La Fontaine) (RM.Rilke) Durey
Je pleure à tout jamais mon bonheur envolé (E.Guinand) Pierné
Je prends la plume pour vous donner (H.Bataille) Tournier
Je regarde la vache (La Vache) (M.Carême) Coulomb
Je sais deux lys, blancs comme neige (Devinettes) (L.Gobiet) di Vito-Delvaux
Je suis, je suis le cri de joie (V.Laprade) Lalo
Je vais construire sur le sable (Tout l’monde est méchant) (Nino) Rosenthal
Je veux que le matin l’ignore (A.Silvestre) Fauré
Je voudrais qu’à ma fenêtre (R.Chalupt) Auric
Jetant leur fantaisie exquise de couleurs (J.Normand) Massenet
L
L’adjectif qualificatif (Grammaire) (Nino) Rosenthal
L’air est plein d’une odeur exquise de lilas (La fleur des eaux) (M.Bouchor) Chausson
L’air était lourd, la nuit voilée (E.Grenier) Paladilhe
L’air s’embrume : les joncs, roux comme de vieux os (E.Maraucourt) Koechlin
L’aquarium est si bleuâtre (G.Rodenbach) Chevereau
L’araignée à moustaches (R.Desnos) Kosma
L’arbre qui boit du vin (R.Desnos) Kosma
L’Art de compter avec exactitude (L’Arithmétique) (Ch.Turpin) Gounod
L’aurore s’allume (V.Hugo) Plusieurs compositeurs
L’automne a passé, l’hiver est venu (M.Bouchor) Bordes
L’hippopotame au large ventre (T.Gautier) Bourgault-Ducoudray
L’homme au sable a passé… (A.Busquet) Massé
L’humble papillon de nuit (J.Barbier) Saint-Saëns
L’oiseau du Colorado (R.Desnos) Kosma
L’oiseleur Amour se promène (Maupassant) Paladilhe
L’ombre descend de leurs rameaux (Le bois de pins) (C.Distel) Massenet
La
La Bohémienne la main m’a pris (G.Pitoëff) Milhaud
La caravane humaine au Sahara du monde (T.Gautier) Bruneau
La cigale ayant chanté (La Fontaine) Plusieurs compositeurs
La corbeille de porcelaine contient des pêches (F.Vanderpyl) Honegger
La croisée est ouverte, il pleut (H.Régnier) Roussel
La dame pavot nouvelle épousée (R.Desnos) Kosma
La forêt semble tout en fête (P.Stuart) Massenet
La gentille alouette (G.du Bartras) Delage
La gouénouille améouicaine (L.Fargue) Satie
La grenouille chante au bord de l’étang (La grenouille) (R.Gérard) Mazelier
La grenouille aux souliers percés (R.Desnos) Kosma
La lune blanche Luit dans les bois (P.Verlaine) Plusieurs compositeurs Fiche 1Fiche 2
La lune est rouge au brumeux horizon (P.Verlaine) Plusieurs compositeurs
La marguerite a fermé sa corolle (L.Delâtre) Bizet
La mer est plus belle (P.Verlaine) Debussy
La musique au jardin loin de la musicienne… (C.Morice) Bréville
La pauvre fleur disait au papillon céleste (V.Hugo) Plusieurs compositeurs
La plaine un jour disait à la montagne oisive (T.Gautier) Bruneau
La pluie fine a mouillé toutes chose (Sous la pluie) (P.Louÿs) Dupré
La pluie, la pluie aux doigts verts (J.Richepin) Chausson
La plus délicate des roses (T.Gautier) Bruneau
La poule noire dans le potager (L.Hirtz) Auric
La queue de boeuf n’est pas un mets (E.dumont) Bernstein
La rose à voix de soprano (R.Desnos) Kosma
La rose est l’honneur d’un pourpris (À la rose) (P.Ronsard) Emmanuel
La rosée arrondie en perles (T.Gautier) Paladhile
La terre dort au ciel pur (Bonne nuit) (C.Distel) Massenet
La tête à la taille pareille (J.Du Bellay) Français
Lançant dans l’air son doux rappel (Prélude) (A.Gasquy) Massenet
Larmes aux fleurs suspendues (A.Samain) Fauré
Le
Le beau matin vient de luire (Matinée d’été) (C.Distel) Massenet
Le brouillard a tout mis (Le Brouillard) (M.Carême) Chevereau
Le chat qui ne ressemble à rien (R.Desnos) Kosma
Le ciel est bleu, tout s’éveille et frissonne (C.Grandmougin) Godard
Le cimetière est un jardin (Cimetière) (R.Gérard) Mazelier
Le couchant est si beau, parmi Les arbres d’or (H.Régnier) Plusieurs compositeurs
Le crabe sort sur ses pointes (J.Cocteau) Plusieurs compositeurs
Le domino, jeu des ménages (D-omino) (R.Radiguet) Auric
Le grand bateau s’en est allé sur la mer ! (P.gravollet) Levadé
Le jour s’annonce à l’Orient (E.Rostand) Chabrier
Le matin compte ses oiseaux (Les Oiseaux perdus) (M.Carême) Chevereau
Le navire Vire (Le matelot) (E.Millet) Millet
Le pêcheur vidant ses filets (T.de Banville) Hahn
Le petit pèr’ Combes s’en va chez le docteur (V.Hypsa) Satie
Le poisson fait: Hip! L’oiseau fait; Viss! (B.Cendrars) Milhaud
Le poisson sans souci (R.Desnos) Kosma
Le pré est vénéneux mais joli en automne (G.Apollinaire) Rivier
Le printemps vient de renaître (P.Gille) Massé
Le sang subtil des fleurs a frémi… (Pensée de printemps) (A.Silvestre) Leroux
Le silence uni de l’hiver (En hiver) (RM.Rilke) Hindemith
Le soir étend ses voiles (Les contes de Perrault) (Choudens) Fourdrain
Le soleil est droit sur la sente (R.Gérard) Chabrier
Le soleil est tombé parmi les arbres roses (P.gravollet) Puget
Le sommeil est en voyage (M.Carême) Poulenc
Le temps a laissé son manteau (C. d’Orléans) GodardKoechlinDes compositeurs
Le temps des lilas et le temps des roses (M.Bouchor) Chausson
Le trésor du verger et le jardin en fête (J.Moréas) Bréville
Le vert colibri, le roi des collines (Leconte de Lisle) Chausson
Le vieux chameau du zoo, tout bossu (Le vieux chameau) (Nino) Rosenthal
Le vorace brochet (Menu fretin) (J.Sasse) Absil
Les
Les amoureux fervents et les savants austères (C.Baudelaire) Diepenbrock
Les anges les anges dans le ciel (G.Apollinaire) Poulenc
Les cieux resplendissants d’Étoiles (T.de Banville) Hahn
Les cloches tintent dans l’air triste (J.Vingtrie) Massenet
Les clochettes des muguets (J.Benedict) Hüe
Les cris des chiens, les voix du cor (La Chasse) (T.de Banville) Koechlin
Les donneurs de sérénades (P.Verlaine) Plusieurs compositeurs
Les épis sont à Cérès (P.Ronsard) PoulencSchmitt
Les flamants roses dorment (Les flamants) (J.Sasse) Absil
Les follets valsent sur les eaux (P.gravollet) Lecocq
Les gros dindons, à travers champs (E.Rostand) Chabrier
Les Malaguenas et les Fandangos Holmès
Les nuages suivent les chemins du ciel (P.gravollet) Thomé
Les papillons couleur de neige (T.Gautier) Plusieurs compositeurs
Les pâquerettes trop simplettes (L.Hirtz) Auric
Les petits ânes des Champs-Elysées (L.Hirtz) Auric
Les poils de cette chèvre et même (Apollinaire) Poulenc
Les prés sont tout blancs de rosée (C.Grandmougin) Godard
Les rameaux dans l’azur limpide (La danse) (A.Gasquy) Massenet
Les roses ont ce soir pleuré dans le jardin (P.gravollet) Busser
Les routes au loin sont si blanches (Il neige des fleurs) (A.Alexandre) Fourdrain
Les sanglots longs Des violons (P.Verlaine) Plusieurs compositeursOllone
Les sorciers et les fées dansent sur le côteau (P.fort) Honegger
Les vieilles de notre pays (J.Lafforgue) Levadé
Les voyez-vous passer sous le ciel monotone (Nuages) (Louvencourt) Massenet
Levé de très bonne heure (Un bon petit garçon) (M.Léna) Hahn
Lève-toi! lève-toi! le printemps vient de naître! (Bouilhet) BizetLebeau
Libe Libe Libellule Campo
Lonlaire lonla, Voici la froidure! (P.gravollet) Chaminade
Lorsque au soleil couchant les rivières sont roses (P.Bourget) Debussy
Lorsque le mille-pattes eut mis son pantalon (T.Derème) Schmitt
Lorsque on sera très pressé (Civet) (E.dumont) Bernstein
Lorsque vient le soir de la vie (Lamartine) Lekeu
Lumière au salon et cuisine flambante (M.Léna) Hahn
Lune, belle lune, lune d’Avril (M.Carême) Poulenc
M
Ma chambre a la forme d’une cage (G.Apollinaire) Poulenc
Ma colombe, ô ma tourterelle (L.Latil) Milhaud
Ma gentille fauvette (La jeune fille) (E.Chauvinière) Gounod
Ma mère l’oie, ma mère l’oie (Ma mère l’Oye) (T.Klingsor) Absil
Ma mie, à son toit fidèle (T.de Banville) Saint-Saëns
Ma pensée est un cygne harmonieux et sage (Cygne) (R.de Brimont) Fauré
Ma poupée chérie ne veut pas dormir! Severac
Mai ! Les arbres du verger (G. Docquois) Saint-Saëns
Mai, mai, mai (Chanson de mai) (A.Gasquy) Massenet
Maître corbeau, sur un arbre perché (La Fontaine) Plusieurs compositeurs
Marabout, vieux marabout (Le marabout) (J.Sasse) Absil
Marchons devant nous, bien douce est la pente(P.Gille) Massé
Marie et moi, on s’aime bien (M.Carême) Coulomb
Mélancolique mer que je ne connais pas (J.Moréas) Bréville
Mes amis les cygnes (R.Lenormand) Milhaud
Mes sœurs ! dans cette nuit d’étoiles (Les feux-follets) (M.Grain) Massenet
Midi ! tout l’azur vibre de lumière (A.Alexandre) Fourdrain
Mignonne souris blanche (M.Carême) AbsilCoulomb
Mille fleurs aux calices d’or (L’hymne) (A.Gasquy) Massenet
Minuit ! le flot murmure et le ciel étincelle (P.Ferrier) Bizet
Moi je suis le capitaine d’un joli petit bateau (Mon petit bateau) (M.Léna) Hahn
Mollement accoudée (M.Carême) Poulenc
Mon cœur est comme un arbre en fleurs (J.Benedict) Hüe
Mon cœur, lève-toi ! Déjà l’alouette (Réveil) (H. de Balzac) Chausson
Monte, écureuil, monte au grand chêne (V.Hugo) Saint-Saëns
N
N’allez pas au bois d’Ormonde Ravel
Nénuphars blancs, ô fleurs des eaux rêveuses (J.d’Aurevilly) Dubois
Nicolette, à la vesprée Ravel
Noire, mais noire à rendre noire (La panthère) (M.Carême) Coulomb
Nous bénissons la douce Nuit (T.de Banville) ChaussonHahnKoechlin
Nous sommes les fauvettes (Choeur des fauvettes) (G.Raimes) Bret
Novembre apparaît (V.Barrucaud) Godard
Novembre approche, et c’est le mois charmant (Novembre) (P.Bourget) Ollone
O
O bon printemps, printemps fidèle (M.Legrand) Massenet
Ô Cigale, née avec les beaux jours (Leconte de Lisle) Chausson
O glycine, pâle glycine (E.Grenier) Paladilhe
Ô la biche : quel bel intérieur (La biche) (RM.Rilke) DureyHindemith
Ô mélodie de la sève (Printemps) (RM.Rilke) Hindemith
Ô premier rossignol qui viens Dans les lilas,(L.Dauphin) Hahn
O ruisseau, ta voix est câline (M.Legrand) Massenet
Ô, doux printemps d’autrefois (L.Gallet) Ives – a href= »URL » target= »_blank »>Massenet
Oh! Combien j’aime le verger (Le verger) (C.Distel) Massenet
Oh ! Si les fleurs avaient des yeux (G.Buchillot) Massenet
Oiseau des bois, petit farouche (M.Legrand) Massenet
On ne mène pas la vache (P.Eluard) Sauguet
On voit dans BUFFON dans CUVIER (A.Vialon) Delibes
Où le coq a-t-il la plume? (T.Klingsor) Absil
Où t’envoles-tu, si frêle (R.Léché) Sains-Saëns
Oui ! c’était bien la fée des songes (La Fée des songes) (M.Carême) Chevereau
Oui, nous sommes encor les hommes… (Le Chant des Bretons) (A. Brizeux) Berlioz
P
Pâle étoile du soir, messagère lointaine (A.Musset) Plusieurs compositeurs
Pâquerette gentille (A.Dumas) Gounod
Papillon, tu es inhumain ! (F-ilet à papillons) (R.Radiguet) Auric
Par la grande fenêtre ouverte (J.Benedict) Hüe
Par la plus étoilée et tranquille des nuits (La Chamelle) (F.Bodson) Di Vito-Delvaux
Par un beau matin,Pimpante et ravie (J.Ruelle) Massenet
Partis d’une ménagerie (Les 4 petits lions) (C.Vildrac) Milhaud
Pas la plus légère brise (V.Barrucaud) Godard
Pendant que je médite agitant les pensées (J.Moréas) BrévilleHahn
Petit ruisseau qui cours à travers la prairie Gounod
Petite poupée en bonnet de dentelle (Berceuse) (D.Flachat) Planel
Pleurons nos chagrins, chacun le nôtre (J.Richepin) Fauré
Pour chanter le retour Du jour (Le Matin) (A.de Bouclon) Berlioz
Pour ne poser qu’un doigt dessus (P.Eluard) Sauguet
Pour savoir à quel point je t’aime (Chrysanthème) (A.Silvestre) Leroux
Pour veiner de son front la pâleur délicate (T.Gautier) Paladilhe
Pourquoi bondissez-vous sur la plage écumante (Lamartine) Saint-Saëns
Pourquoi se moquer de l’écureuil (L’écureuil) (T.Klingsor) Migot
Pourquoi suis-je si seul, mon chat (Si seul) (M.Carême) Coulomb
Pourquoi tomber déjà, feuille jaune et flétrie ? (E.Mercoeur) Godard
Pourquoi, se plaignait la carafe (M.Carême) Poulenc
Prenez, bergers, vos musettes (J.B Poquelin) Massé
Près de l’étang, sur la prêle Saint-Saëns
Près de la digue digue daine (Le naufrage) (Nino) Rosenthal
Près de son nid jeune fauvette (Patte de velours) (M.Spenner) Gounod
Puces, amis, amantes même (Apollinaire) Poulenc
Puisque mai tout en fleurs dans les prés nous réclame (V.Hugo) Fauré
Q
Quand je viendrai m’asseoir dans le vent (J.Moréas) BrévilleGaubertHahn
Quand l’aube va paraître (C.Distel) Saint-Saëns
Quand l’aubépine argente la charmille (Je pense à toi) (A.Guichon) Bret
Quand l’automne en fuyant semait ses feuilles d’or (G.Spetz) Ropartz
Quand le ciel et mon heure (P.Ronsard) Poulenc
Quand les blonds épis mûrs ondoyant dans la plaine (M.Fauré) Massenet
Quand reviendra l’automne… (J.Moréas) BrévilleGaubertHahn
Quand ta voix céleste prélude (Lamartine) Gounod
Quand viendra la saison nouvelle (T.Gautier) Plusieurs compositeurs
Quat’ et trois sept et trois dix et trois treize (Calcul) (Nino) Rosenthal
Que j’aime à vous voir, belles fleurs (Contamine de Latour) Satie
Que j’aime cette heure rêveuse (T.Gounet) Berlioz
Que j’aime voir les hirondelles (Florian) Massé
Que les premiers jours de septembre (H.Vacaresco) Massenet
Que me veux-tu, chère fleurette (A.Musset) BizetLacômeLalo
Qui donc es-tu, forme légère Massenet
R
Rapide comme un rêve (A.Theuriet) Paladilhe
Rose d’amour, nouvelle éclose (Rose d’amour) (C.Millevoye) Bizet
Roses en bracelet autour du tronc de l’arbre (J.Moréas) HahnBrévilleGaubert
Rossignol mon mignon, qui dans cette saulaie (R.Ronsard) RivierRoussel
S
S’asseoir tous deux au bord d’un flot qui passe (S.Prudhomme) Plusieurs compositeurs
Sais-tu qui je suis ? Le Rayon de Lune (Maupassant) Paladilhe
Salut printemps, jeune saison (de Ségur) Debussy
Savez-vous, ô fleur de mon âme (V.Barrucaud) Godard
Saviez-vous que la pâquerette (Printemps) (M.Carême) Absil
Scaramouche et Pulcinella (P.Verlaine) Debussy
Si je ne vois plus l’aube éclore (E.Grenier) Paladilhe
Sœur des Sœurs tisseuses de violettes (Danseuse) (R.de Brimont) Fauré
Sois le bienvenu, rouge Automne (T.de Banville) Hahn
Soleil de proie prisonnier de ma tête (Miró) (P.Eluard) Poulenc
Sombres et fiers sapins, j’admire en vous la race (P.Martin) Saint-Saëns
Songes-tu parfois, bien-aimée (F.Coppée) Godard
Sonnez, grelots ! résonne orchestre ! (V.Barrucaud) Godard
Source limpide et murmurante (A.Lamartine) Godard
Sous le flot qui déferle (C.Mendès) Bizet
Sous le pont Mirabeau coule la Seine (G.Apollinaire) Plusieurs compositeurs
Sous les ifs noirs qui les abritent (C.Baudelaire) Vierne
Sous les tilleuls, La lune embaume (M.Carême) Coulomb
Sous un pont de Paris, Il est une souris (La Souris) (M.Carême) Chevereau
Souvent, pour s’amuser, les hommes d’équipage (C.Baudelaire) Chausson
Souviens-toi ! C’était un matin d’automne (Matin) (M.Bouchor) Ollone
Sur l’eau bleue et profonde (T.Gautier) BruneauFauré
Sur la bruyère arrosée, De rosée (T.Gautier) PaladilhePaladilhe
Sur la pente fatale, le voyageur profite (Klee) (P.Eluard) Poulenc
Sur la plaine sans fin, dans la brise et le vent (J.Moréas) Saint-Saëns
Sur le balcon où tu te penches (T.Gautier) Bruneau
Sur le coteau, là-bas où sont les tombes (T.Gautier) Falla
Sur les fils de la pluie (M.Carême) Poulenc
Sur les flots de la vie (Mélancolie) Massenet
Sur les sommets lointains obscurcis par ses voiles (A.Blot) Godard
Sur les rosiers pendant l’hiver (R.Harel) Godard
T
Tandis qu’à leurs oeuvres perverses (T.Gautier) Plusieurs compositeurs
Tavouk Gueunksis, poitrine de poule (E.dumont) Bernstein
Te voilà, rire du Printemps ! (T.de Banville) HahnKoechlin
Tels les yeux bleus sous les violettes (Violettes) (A.Silvestre) Hüe
Toi qui prends en pitié le deuil de la Nature (Violette) (J.Moréas) Bréville
Toi vers qui conduit tous les chemins (Le chimpanzé) (J.Sasse) Absil
Ton âme est un lac d’amour (A.Renaud) HahnSaint-Saëns
Toujours, quand l’étoile au nuage meurt (Nuit de grand vent) (M.Léna) Hahn
Tourne, tourne, mon moulin ! (E.Guinand) Pierné
Tournez, tournez, bons chevaux de bois (P.Verlaine) Debussy
Tout en bas du talus où s’encaisse la route (P.gravollet) Maréchal
Tout est ravi quand vient le Jour (T.de Banville) Hahn
Tout pique ici : les graminées (M.Carême) Coulomb
Tout près du lac filtre une source (T.Gautier) Bruneau
Toute pure comme le ciel (P.Claudel) Honegger
Toutes les fleurs de mon jardin sont roses (P.Gravollet) Ravel
Toutes les roses du passé (Bouquet triste) (C.Mandès) Esclavy
Trois beaux oiseaux du paradis Ravel
Tu peux m’oublier dans la joie (L.Paté) Hahn
Tu reparais, ô beau printemps (R.Harel) Godard
Tu t’acharnes sur la beauté (Serpent) (Apollinaire) Poulenc
U
Un bûch’ron ainsi qu’un’ bûch’ronne (Le petit poucet) (E.André) Lacome
Un cygne avance sur l’eau (Un cygne) (RM.Rilke) BarberDureyHindemith
Un dauphin sortit de la mer (Dauphin) (M.Carême) Coulomb
Un éventail qui fut l’oiselle (M-allarmé) (R.Radiguet) Auric
Un grand sommeil noir (P.Verlaine) Plusieurs compositeurs
Un grillon fait un signal (R.Genty) Dutilleux
Un jupon serré sur les hanches (T.Gautier) Plusieurs compositeurs
Un meunier mourant, las ! en sa cabane (Le Chat) (E.André) Lacome
Un oiseau s’envole (Braque) (P.Eluard) Poulenc
Un oiselet sautille et chante (Joie) (C.Distel) Massenet
Un petit pas, deux petits pas (G.Pitoëff) Milhaud
Un petit roseau m’a suffi (Le roseau) (H. de Régnier) Pillois
Un souffle d’ombre éteint les roses du talus (C.Mendès) Ibert
Un vieux renard guettait un loir (Le Guet) (M.Carême) Coulomb
Un, deux, trois, Il y avait sur le toi (La Ronde) (M.Carême) Absil
Une
Une aube affaiblie Verse par les champs (P.Verlaine) Plusieurs compositeurs
Une charmante rose qu’animait doux zéphir (O.Rollan) Bizet
Une cruelle abeille piqua une fois Erôs (Leconte de Lisle) Roussel
Une étoile au feu du soir Saint-Saëns
Une fois il était Un p’tit prince effroyable (Riquet) (E.André) Lacome
Une grâce étrange et navrante (J.Lorrain) Bréville
Une marguerite à la bouche, le marin (M.Carême) Milhaud
Une petite pomme un jour d’été (L.Hirtz) Auric
Une puce dans sa voiture (M.Carême) Poulenc
Une puce gentille Chez un prince logeait (G. de Nerval) Berlioz
Une rose aimait un marin (M.Carême) Coulomb
Une veuve avait deux filles (Les Fées) (E.André) Lacome
V
Venez amis la campagne est si belle (Joyeux printemps) Bret
Venez, ô mes compagnes (Le retour du printemps) (A.Guichon) Bret
Vêtus de blanc, dans l’azur clair (C.de Latour) Satie
Vicieux et voleur (Le Chien) (F.Bodson) Di Vito-Delvaux
Viens ! Une flûte invisible (V.Hugo) Plusieurs compositeurs
Viens à moi ! viens à moi ! Le ciel joyeux se dore ! (J.Barbier) Bizet
Viens écouter ses chants (Petit oiseau) (A.de Bouclon) Berlioz
Viens sur l’Alpe au front neigeux (Edelweiss) (A. Alexandre) Fourdrain
Viens, la voile mutine (Marine) (C.Distel) Massenet
Voici l’heure adorable où la nuit va descendre (V.Barrucaud) Godard
Voici l’heure où le pré, les arbres et les fleurs (A. de Noilles) Plusieurs compositeurs
Voici la fine sauterelle (Apollinaire) Poulenc
Voici que le printemps, ce fils léger d’avril (P.Bourget) Debussy
Voici que les frais ombrages (Retour du printemps) (Racan) Godard
Voici venir le doux printemps (Pastoral) (Florian) Massenet
Vois-tu venir sur le chemin la lente, l’heureuse (La passante d’été) (RM.Rilke) Durey
Vois, là-bas, sur les riants coteaux (Ronde) Godard
Votre âme est un paysage choisi (P.Verlaine) Plusieurs compositeurs
Vous ai-je dit que grand papa (M.Carême) Coulomb
Vous aurez beau faire et beau dire (F.Coppée) Plusieurs compositeurs
Vous est-il arrivé parfois de vous asseoir (A.Hardy) Jongen
Vous méprisez la nature : êtes-vous si cruelle (Sonnet) (Ronsard) Bizet
Voyageur ! voyageur ! Pourquoi marcher sans cesse ? (M.du Camp) Godard
Voyez comme à l’entrée (Au printemps) (P.Ronsard) Emmanuel

%d blogueurs aiment cette page :