Albert Roussel (1869-1937)
Mélodie n°3 (1903) du Recueil « Quatre Poèmes » op.3
sur des Poésies d’Henri de Régnier
Editions Salabert
(Le départ – Voeu – Le jardin mouillé – Madrigal lyrique)

Modéré à 3/4
Do mineur (Do3-Fa#4)

Partition complète
La Partition
Accompagnement piano

    La croisée est ouverte, il pleut
    Comme minutieusement, à petit bruit et peu à peu
    Sur le jardin frais et dormant
    Feuille à feuille, la pluie éveille
    L’arbre poudreux qu’elle verdit
    Au mur on dirait que la treille
    S’étire d’un geste engourdi.
    L’herbe frémit, le gravier tiède crépite
    Et l’on croirait là-bas
    Entendre sur le sable et l’herbe
    Comme d’imperceptibles pas.
    Le jardin chuchote et tressaille,
    Furtif et confidentiel
    L’averse semble, maille à maille
    Tisser la terre avec le ciel.
    Il pleut et les yeux clos j’écoute
    De toute sa pluie à la fois
    Le jardin mouillé qui s’égoutte
    Dans l’ombre que j’ai faite en moi.
Agathe Martel (soprano) & Marc Bourdeau (piano)
Enregistrement audio
Flammes
Debussy Chausson Roussel
Agathe Martel (soprano) & Marc Bourdeau (piano)
2020

Les Mélodies d’Albert Roussel
par Marie Devellereau (soprano) – Billy Eidi (piano)
Timpani 2008

Photo gratuite et libre de droit par Helga Kattinger de Pixabay