Poème de Charles, Duc d’Orléans (1394 – 1465)

En regardant ces belles fleurs
Que le temps nouveau d’amours prie,
Chascune d’elle s’ajolie
Et farde de plaisans couleurs.

Tant embosmées sont d’odeurs
Qu’il n’est cueur qui ne rajeunie,
En regardant ces belles fleurs
Que le temps nouveau d’amours prie.

Les oyseaulx deviennent danseurs
Dessus mainte branche fleurie,
Et font joyeuse chanterie
De contres, des chans et teneurs,
En regardant ces belles fleurs.


Avec Écoute et Partition

André Caplet (1878-1925)
Mélodie de 1914 – Editions Durand
Pour voix haute et piano
Moderato à 2/2 – La Majeur (Mi3-La4)
Partition

Robin Tritschler (ténor) – Malcolm Martineau (piano)
Avec Partition

Raoul Laparra (1876-1943)
Pour voix moyenne et piano
Allegretto à 6/8 – La Majeur (Mi3-Fa#4)
Partition

Avec Partition à l’achat

Jean Françaix (1912-1997)
Cinq poèmes de Charles d’Orléans de 1946 – Editions Schott
Pour voix moyenne et piano
La Partition (achat)

Enregistrement audio
Liederzyklen
Schönberg – Boulanger – Poulenc
Françaix (Cinq poèmes de Charles D’Orléans)
Rosemarie LANDMANN (mezzo-soprano)
Adelheid LECHLER (piano) – Ulrich EISENLOHR (piano)
ARS PRODUKTION 1995

Avec Partition à la BNF

Robert Caby (1905-1992)
Quatre Poèmes de Charles d’Orléans de 1950
Pour voix haute et piano – (Ndlr Lieder.net)
Partition à la BNF Paris Richelieu – Section Musique (Cote : VMG-29005 (26)

Claude Tricot (1926-2009)
Pour soprano et piano – Editions Choudens 2001
Partition à la BNF Paris Richelieu – Section Musique (Cote : VMG-37581 (2))


Photo de Perikole