Claude Debussy (1862-1918)
Poésie de Paul Bourget
Mélodie de 1884 – Editions Eschig
Pour voix haute ou voix moyenne et piano
Andantino à 2/4 – Ré Majeur (Do#3-Sol4)
Partition
La Partition (achat)

Voici que le printemps, ce fils léger d’avril,
Beau page en pourpoint vert brodé de roses blanches.
Paraît leste, fringant et les poings sur les hanches
Comme un prince acclamé revient d’un long exil.

Les branches des buissons verdis rendent étroite
La route qu’il poursuit en dansant comme un fol;
Sur son épaule gauche il porte un rossignol,
Un merle s’est posé sur son épaule droite.

Et les fleurs qui dormaient sous les mousses des bois
Ouvrent leurs yeux où flotte une ombre vague et tendre;
Et sur leurs petits pieds se dressent, pour entendre
Les deux oiseaux siffler et chanter à la fois.

Car le merle sifflote et le rossignol chante;
Le merle siffle ceux qui ne sont pas aimés,
Et pour les amoureux languissants et charmés,
Le rossignol prolonge une chanson touchante.


Mady Mesplé (soprano) – Dalton Baldwin (piano)


Image par Manfred Richter de Pixabay