Marcel Dupré (1886-1971)
Quatre Mélodies op.6 n°1 – Chansons de Bilitis de Pierre Louÿs
(Sous la pluieRoses dans la nuit – Marquise – Les deux sœurs)
Editions Leduc
Pour soprano et piano

Partition à la BNF Paris Richelieu – Section Musique (Cote : MS-17584) (musique manuscrite)
La Partition
Ecoute des deux mélodies

1. Sous la pluie
La pluie fine a mouillé toutes choses, très doucement, et en silence.
Il pleut encore un peu. Je vais sortir sous les arbres.
Pieds nus, pour ne pas tacher mes chaussures.

La pluie au printemps est délicieuse.
Les branches chargées de fleurs mouillées ont un parfum qui m’étourdit.
On voit briller au soleil la peau délicate des écorces.

Hélas ! que de fleurs sur la terre ! Ayez pitié des fleurs tombées.
Il ne faut pas les balayer et les mêler dans la boue ;
mais les conserver aux abeilles.

Les scarabées et les limaces traversent le chemin entre les flaques d’eau ;
je ne veux pas marcher sur eux,
ni effrayer ce lézard doré qui s’étire et cligne des paupières.


2. Roses dans la nuit
Dès que la nuit monte au ciel,
le monde est à nous, et aux dieux.
Nous allons des champs à la source,
des bois obscurs aux clairières,
où nous mènent nos pieds nus.

Les petites étoiles brillent assez
pour les petites ombres que nous sommes.
Quelquefois, sous les branches basses,
nous trouvons des biches endormies.

Mais plus charmant la nuit que toute autre chose,
il est un lieu connu de nous seuls
et qui nous attire à travers la forêt :
un buisson de roses mystérieuses.

Car rien n’est divin sur la terre
à l’égal du parfum des roses dans la nuit.
Comment se fait-il qu’au temps où j’étais seule
je ne m’en sentais pas enivrée ?


Image par Pexels de Pixabay