Gabriel Fauré (1845-1924)

Trois mélodies op.18 (1.Nell 2.Le voyageur 3.Automne)
Mélodie n°3 de 1878, sur un poème d’Armand Silvestre
Editions Hamelle (1880)
Andante moderato à 12/8
Version originale en Si mineur (Ré3-Fa#4)

Plusieurs transpositions de cette mélodie :
* Do dièse mineur (Mi3-Sol#4)
* La mineur (Do3-Mi4)
* Sol mineur (Si2-Ré4)

Partitions

Automne au ciel brumeux, aux horizons navrants.
Aux rapides couchants, aux aurores pâlies,
Je regarde couler, comme l’eau du torrent,
Tes jours faits de mélancolie.

Sur l’aile des regrets mes esprits emportés,
Comme s’il se pouvait que notre âge renaisse!
Parcourent, en rêvant, les coteaux enchantés,
Où jadis sourit ma jeunesse!

Je sens, au clair soleil du souvenir vainqueur,
Refleurir en bouquet les roses deliées,
Et monter à mes yeux des larmes, qu’en mon coeur,
Mes vingt ans avaient oubliées!


Nathalie Stutzmann (mezzo) – Catherine Collard (piano)
version originale en Si mineur


Image par Free-Photos de Pixabay