Guy Ropartz (1864-1955)
Mélodie de 1904
Editions Durand-Salabert-Eschig (Téléchargement immédiat)
Référence de la partition page 14


Poème de Georges Spetz
Pour voix moyenne et piano
Partition à la BNF Paris Richelieu – Section Musique (Cote : VM7-125690)

Jean Charles RAMELLI, baryton
Philippe Villa, harpe
Quand l’automne en fuyant semait ses feuilles d’or,
Que son dernier sourire au ciel brillait encore
Autour de ma maison qu’une guirlande enlace,
Chrysanthèmes en fleurs étaient groupés en masse.

Pâle rayonnement de charme et de beauté,
Féerique vision, rêve de volupté !
Et lorsque je m’enferme en ma maison bien close,
Que l’oiseau sur mon toit plus jamais ne se pose,

Vous évoquez en moi doux reflets de printemps,
Chrysanthèmes fleuris : les rêves, les doux chants
De la verte saison dans la nature en fête :
Désirs, espoirs, pensées que rien n’arrête !




Image par Matthias Böckel de Pixabay