Maurice Emmanuel (1862-1938)
Trois Odelettes anacréontiques, Op.13 de 1911
pour voix moyenne, flûte et piano – Editions Durand
Partition

Vidéos : Florence Katz (mezzo-soprano) – Marie-Catherine Girod (piano)

1. Au Printemps (poème de Rémy Belleau) – Tranquillo (Mib3-Solb4)

Voyez comme à l’entrée
Du printemps gracieux
La brigade sacrée
Des Grâces et des Dieux,
Le giron et le sein
Porte, de roses plein!

Voyez comme les ondes
De l’écumeuse mer
Et les rides profondes
Commencent à calmer,
Et cent sortes d’oiseaux
Se jouent dans les eaux!

Voyez comme la grue
Est déjà de retour,
Et le soleil sans nue
Nous allume le jour,
Et chasse l’ombre épais
Du trait de ses beaux rais!
Voyez, en apparence,
Nos journaliers labeurs
Comme la terre avance
Et enfante les fleurs.
Voyez arbres fruitiers
Poindre, et les oliviers!

Voyez comme on couronne
La vineuse liqueur,
Quand l’attente fleuronne
Du grain, en sa verdeur,
Sous les ombres issans
Des rameaux verdissants!

2. À la Cigale (poème de Rémy Belleau) – Giocoso ma moderato (Ré3-Fa4)

Ha! Que nous t’estimons heureuse,
Gentille cigale amoureuse !
Car aussi tôt que tu as beu,
Dessus les arbrisseaux, un peu
De la rosée, aussi contente
Qu’est une princesse puissante,
Tu fais, de ta doucette voix,
Tressaillir les monts et les bois.

Tout ce qu’apporte la campagne,
Tout ce qu’apporte la montagne,
Est ton propre : au laboureur
Tu plais sur tout, car son labeur
N’offenses, ni portes dommage
N’a lui, ni à son labourage.

Tout homme estime ta bonté,
Douce prophète de l’été.
La muse t’aime et t’aime aussi
Apollon, qui t’a fait ainsi
Doucement chanter. La vieillesse
Comme nous jamais ne te blesse.


3. À la Rose (poème de Pierre de Ronsard) – Tempo di walzer à 6/8 (Ré3-Fa4)

La rose est l’honneur d’un pourpris,
La rose est des fleurs la plus belle,
Et dessus toutes a le pris :
C’est pour cela que je l’appelle
La violette de Cypris.

La rose est le bouquet d’amour
La rose est le jeu des Charités,
La rose blanchit tout autour
Au matin de perles petites,
Qu’elle emprunte du poinct du jour.

La rose est le parfum des dieux,
La rose est l’honneur des pucelles.
Qui leur sein beaucoup aiment mieux
Enrichir de roses nouvelles
Que d’un or tant soit précieux.

Est-il rien sans elle de beau ?
La rose embellit toutes choses.


Oeuvres de Maurice Emmanuel à la BNF Paris Richelieu


Image par Silke Lemcke de Pixabay