Claude Debussy (1862-1918)
Mélodie n°1 de 1891 de Trois Mélodies
Editions Leduc
Sur des poèmes de Paul Verlaine
1.La mer est plus belle que les cathédrales
2.Le son du cor s’afflige vers les bois
3.L’échelonnement des haies moutonne à l’infini


Pour voix moyenne et piano
Animé à 4/4
Voix moyenne : Mi mineur (Si2-Mi4)
Voix haute : Sol mineur (Ré3-Sol4)
Partition (version pour voix moyenne et voix haute )

Gérard Souzay, baryton – Dalton Baldwin, piano
avec partition

La mer est plus belle
Que les cathédrales,
Nourrice fidèle,
Berceuse de râles,
La mer qui prie
La Vierge Marie !

Elle a tous les dons
Terribles et doux.
J’entends ses pardons,
Gronder ses courroux.
Cette immensité
N’a rien d’entêté.

O! si patiente
Même quand méchante !
Un souffle ami hante
La vague, et nous chante :
« Vous sans espérance,
Mourez sans souffrance ! »

Et puis sous les cieux
Qui s’y rient plus clairs,
Elle a des airs bleus.
Roses, gris et verts…
Plus belle que tous,
Meilleure que nous !


Nadia Boulanger (1887-1979)
La Mer (1910)
Editions Leduc
Pour voix haute et piano (version originale)
Fa dièse majeur (Fa#3-La4)
On ne trouve que la version pour voix moyenne

Partition à la BNF Paris Richelieu
Section Musique (Cote : VMA MS-1149) (partition manuscrite)
& Partition en ligne (pour voix moyenne)

Nicole Cabell, soprano – Lucy Mauro, piano

Autres compositeurs sur ce poème.


Image par Schäferle de Pixabay