Claude Debussy (1862-1918)
Mélodie n°1 de 1891 de Trois Mélodies – Editions Hamelle
Sur des poèmes de Paul Verlaine
1.La mer est plus belle que les cathédrales
2.Le son du cor s’afflige vers les bois
3.L’échelonnement des haies moutonne à l’infini


Pour voix moyenne et piano
Animé à 4/4
Voix moyenne : Mi mineur (Si2-Mi4)
Voix haute : Sol mineur (Ré3-Sol4)
Partition (version pour voix moyenne et voix haute )
La Partition (voix moyenne et piano)

Gérard Souzay, baryton – Dalton Baldwin, piano
avec partition

La mer est plus belle
Que les cathédrales,
Nourrice fidèle,
Berceuse de râles,
La mer qui prie
La Vierge Marie !

Elle a tous les dons
Terribles et doux.
J’entends ses pardons,
Gronder ses courroux.
Cette immensité
N’a rien d’entêté.

O! si patiente
Même quand méchante !
Un souffle ami hante
La vague, et nous chante :
« Vous sans espérance,
Mourez sans souffrance ! »

Et puis sous les cieux
Qui s’y rient plus clairs,
Elle a des airs bleus.
Roses, gris et verts…
Plus belle que tous,
Meilleure que nous !


Nadia Boulanger (1887-1979)
« La mer » de 1910
Pour voix haute et piano (version originale)
Fa dièse majeur (Fa#3-La4)
On ne trouve que la version pour voix moyenne – Editions Leduc
La Partition (pour voix moyenne)
Partition à la BNF Paris Richelieu
Section Musique (Cote : VMA MS-1149) (partition manuscrite)

Nicole Cabell, soprano – Lucy Mauro, piano

Autres compositeurs sur ce poème.


Image par Schäferle de Pixabay